©seb gaudronneau

    Né à Niort (79), d'origine Poitevine et Réunionnaise, Josselin Arhiman pratique la musique depuis l'âge de  10 ans. Les débuts en autodidacte, en tâtonnant sur le synthé de la sœur aînée, laisseront vite place à des cours particuliers. A ses 14 ans en 2002, il intègre finalement le conservatoire de Niort, et étudie le piano classique avec Lise Faucher-Grimal. La découverte du jazz se fera l'année suivante, en intégrant l'atelier de Robby Boillot. Pris de passion pour cette esthétique musicale, les années de lycée seront l'occasion pour Josselin d'acquérir les bases de la technique du piano-jazz avec l'aide du pianiste Marc Leseyeux (79).

    En 2006, baccalauréat en poche, il intègre le Conservatoire de Poitiers, et prépare le DEM de Formation Musicale, qu'il obtiendra en 2007. Parallèlement, il perfectionne sa technique du piano-jazz avec Antoine Hervier. Il intègre à la rentrée 2007 le cursus CEPI Jazz du conservatoire de Niort, avec Robby Boillot et Jean-Jacques Elangué. Les premiers projets musicaux du pianiste en tant que leader voient le jour, avec un trio de compositions originales (Trioktone, sélectionné au tremplin du Sunset 2009), et un quintet de hardbop (Xtet). Les musiciens niortais se regroupent en collectif, et créent l'association Abattuta.

    Durant l'été 2008, Josselin Arhiman participe à trois stages : NPAI (Niort), Jazz in Marciac, et Météo (Mulhouse). A cette occasion, il sera formé par Benjamin Moussay, Tony Buck, Xavier Charles, … Le pianiste verra alors s'élargir son orientation artistique, en se passionnant pour l'improvisation libre et les musiques dites « expérimentales. »A la rentrée 2008, il intègre le conservatoire de Paris XIII, où il étudie avec Marc Buronfosse et Benjamin Moussay. Ce dernier fait découvrir au pianiste le logiciel Usine. Parallèlement, Josselin développe sa personnalité musicale par le biais de nouveaux projets : il monte un duo de musique expérimentale avec Franck Cadet, rencontré au Stage de NPAI, et commence à développer une technique de jeu au « laptop ». Le duo se verra invité au festival Vague de Jazz en 2009. Du côté du jazz plus « classique », les expérimentations se feront également par le biais du Blue Mood Trio (avec Thierry Najean et Germain Cornet).

    Les années qui suivent seront l'occasion de multiplier les expériences et les rencontres, en se formant lors de stages ou master-classes avec des personnalités telles que Dominique Pifarély, Eric Groleau, Bruno Chevillon, Craig Taborn, Olivier Sens, Jean-Léon Pallandre, Jean-Luc Guionnet, … En 2010, Il aura également la chance de jouer avec Dominique Pifarély, Eric Groleau et François Corneloup, lors d'un projet avec l'école primaire Tony Layné (Poitiers, 86)/ La même année, il jouera en concert au festival Jazzellerault (86), dans le quartet de Charles Bellonzi, avec Pierre-Yves Désoyer et Pierrick Menuau.

    Les projets et les créations foisonnent également avec notamment Ela Noir (création contemporaine, dirigé par la danseuse et chorégraphe Hélène Blanck), Nunc (quartet électro-jazz), Arhkad (duo d'improvisation électroacoustique), Dröm (pièce onirique pour septet, direction Josselin Arhiman), le Jazz Allochtones Band (trio chansons françaises enjazzées, écrites par Gwenaël Kivijer), Grains de Tables (solo électro-noise), Les Maudits Français (duo ou trio de musiques du Québec et de Nouvelle-Écosse), Le Lobe (orchestre d'improvisation dirigé par Claire Bergerault), …

    Parallèlement à ses activités artistiques, il évolue depuis 2007 comme pédagogue dans la région Niortaise et dans le pays Mellois. Il enseigne le piano et la formation musicale au sein d'écoles de musique, il anime divers ateliers de pratique collective (atelier jazz, éveil musical, interventions en milieu scolaire, ou périscolaire), ou des stages (de 2011 à 2013 notamment, il anime le stage d'improvisation du Festival Vague de Jazz, en Vendée).

    La création du Trio Exil en 2014 marque un nouveau tournant dans la carrière du musicien. C'est à la fois pour le pianiste un retour aux sources (il n'avait pas rejoué de compositions personnelles depuis son premier trio) et l'aboutissement de plusieurs années d'explorations, que ce soit dans le champ du jazz ou de l'improvisation libre.